La compétition

Selon sa forme, son profil, le matériau dans lequel il est taillé ou la façon dont il est lancé, un boomerang peut effectuer des trajectoires très différentes.

Une épreuve de compétition définit un aspect du vol ou du rattrapage à privilégier (durée, distance, précision …) et le lanceur doit s'en approcher le plus possible.
Une compétition de boomerang est composée de plusieurs épreuves nécessitant chacune des boomerangs adaptés.

Quelles épreuves ? …

Pour la coupe des clubs, les équipes sont composées de 4 lanceurs. Toutes les épreuves classiques sont faites ainsi que 2 épreuves d'équipe.
Dans les épreuves qui suivent, le boomerang doit toujours avoir une portée minimale de 20 mètres (hormis l'Aussie-Round où la portée requise est de 30 mètres).
Les lanceurs utilisent, en fonction de l'épreuve, des boomerangs spécifiques de conceptions diverses et personnelles. Il faut aussi " régler " le boomerang en fonction du vent (trous, plombs, scotch, vrillages, etc …).


Ces informations datent légèrement, et peuvent être modifiées. Vous pourrez trouver des renseignements plus complets (et surtout plus récents) concernant la compétition, sur le site : http://www.boomerangpassion.com


L'Aussie-Round

Description de l'épreuve
La plus belle et la plus complète de toutes les épreuves : elle allie à la fois distance du lancer, rattrapage et précision, le " bull's eyes " qualifiant un rattrapage effectué exactement au centre de la cible du lancer. Chacun des cinq lancers peut rapporter jusqu'à dix points pour la précision, six points pour la distance (au-delà des 50 mètres) et quatre points pour le rattrapage. Score maximum pour cinq essais : 100 points.
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang
C'est avec ce Bakélite que je me suis fait un 75 points a Dijon, suivi d'un 82 points lors des championnats de France en 1992 a Troyes, ce qui constituai le record de l'épreuve à l'époque


La Précision

Description de l'épreuve
Seule épreuve où le boomerang n'est pas rattrapé. Les points sont attribués (de 0 à 10 pour chacun des 5 lancers) selon l'endroit où retombe le boomerang dans une cible formée de cercles concentriques (de 2 à 10 mètres de rayon). Score maximum sur cinq lancers : 50 points.
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang
Voici un boom parmis tant d'autres, qui, une fois modifié, passe à 20 mètres, a un retour ultra précis et freine à l'arrivée. Parfait, je le garde de côté pour la précision.


La Vitesse

Description de l'épreuve
Épreuve très technique, dans laquelle les boomerangs utilisés sont le plus souvent des " tripales". Il faut lancer (et rattraper !) son boomerang cinq fois dans un minimum de temps. Le boomerang peut atteindre 80 km/h au retour … ! Il faut être puissant, vif et précis.
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang
Un Fast Catch légendaire des années 90. Le FC3 de Doug Dufresne en 1991 lors des championnats du monde en Australie. C'est ce qu'il y avait de plus rapide, depuis on a fait mieux...


L'Endurance

Description de l'épreuve
La plus épuisante de toute, celle qui vous fait regretter à chaque fois votre dernière cigarette ! Il s'agit de lancer (toujours du centre de la cible !) et de rattraper (n'importe où, parfois même très loin !) un maximum de boomerangs en cinq minutes : observez bien les lanceurs avant et après l'épreuve et vous comprendrez pourquoi le boomerang, malgré tout, reste un sport complet et parfois exigeant !!!
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang

Le X-Fly ainsi troué est d'une surprenante stabilité, tient très bien au vent, passe à 23 mètres avec un retour très précis...

quoi demander de plus ... ?


Le M.T.A.

Description de l'épreuve
Le boomerang, asymétrique, très fin et très léger, doit rester un Maximum de Temps en l'Air. Le rattrapage doit se faire dans un cercle de 100 mètres de diamètre. On utilise des boomerangs fins et légers, légèrement dièdrés pour monter haut et rester longtemps en l'air. Parfois l'air prolonge le temps de vol qui se situe généralement entre 20 et 40 secondes.
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang

Voici le MTA, conçu pour ceux qui comme moi on souvent galéré dans cette épreuve. Fabriqué par Jonas Romblad, on a même son nom gravé au dos au cas ou on le perdrait. Celui-ci a appartenu à Olivier Vouktchevitch (1992) qui me l'échangea contre un paquet de Triboul. Avec ce boomerang, on arrive facilement à 30 secondes de vol sans effort.


L'Acrobatique

Description de l'épreuve
Ici, seul compte le rattrapage, où douze figures sont imposées :
Libre - main gauche - main droite - dans le dos - sous la jambe - main gauche par-dessus - main droite par-dessus* - entre les jambes - après rebond sur le pied - une main dans le dos* - une main sous la jambe - avec les pieds* !
(En cas de réussite au douze premières figures, les trois rattrapages marqués du signe * sont poursuivis en boucle jusqu'à ce qu'un boomerang soit manqué !)
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang

Pour l'épreuve la plus ludique, j'ai longtemps utilisé, avant de concevoir le Triboul, un Eric Darnell, l'un des grand maîtres du Design et du Boomerang. Ce boomerang, transformé pour fonctionner par grand vent, m'a permis de battre au moins une fois en Accrobatie, le n°3 mondial et le n°1 français de l'époque, Monsieur Yannick Charles.


Le Doubling

Description de l'épreuve
Il s'agit de lancer deux boomerangs en même temps et de les rattraper en faisant des figures imposées sur 12 points. Un boomerang doit arriver avant l'autre, les réglages sont délicats …
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang

Le Triboul, une fois trafiqué, devient un redoutable boom de compétition. Ici en doubling, il offre une très bonne prise en main et son effet est garanti.


Le Jonglage

Description de l'épreuve
Le lanceur doit jongler avec deux boomerangs. Cette épreuve n'est pas officielle en France.
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang

Ici, deux Triboul modifiés.


Le Team-Relay

Description de l'épreuve
Les équipes concourent par deux. Les deux premiers lanceurs de chaque équipe courent vers un cercle central situé à 40 mètres, doivent lancer leur boomerang à 30 mètres, le rattraper et revenir passer le relais aux suivants … L'équipe passe deux fois et le temps est chronométré.
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang

Un Triboul plombé en bout d'aile avec un dièdre négatif (le boomerang est légèrement tordu), précis, rapide, efficace.


Le Super Catch

Description de l'épreuve
Une superbe épreuve par équipe ! Un des lanceurs de l'équipe lance un MTA pour un vol le plus long possible tandis que les trois autres coéquipiers tentent de faire un maximum de rattrapages avec leurs boomerangs de vitesse, chacun dans leur cercle, jusqu'au moment où le MTA est rattrapé … Si le MTA est manqué, c'est zéro !
Boomerang
Commentaire sur ce boomerang

Un Vitesse (ici fariqué par Sébastien Guilleux) et un MTA (fabriqué et joliment peint par Didier Bonin)


Des épreuves de distance sont aussi organisées en dehors des tournois classiques. Il faut beaucoup d'espace, les boomerangs sont en matériaux plus denses que le bois (résine, Bakélite).
C'est le seul boomerang qui se lance presque à plat !

!!!! MEFIEZ-VOUS DES APPARENCES !!!!

Deux booms de même forme peuvent avoir des vols très différents (l'inverse est aussi valable). En compétition, le lien boomerang / joueur, est plus qu'essentiel. On retrouve des schémas valables pour tous; exemple les multipales ont définitivement pris le dessus dans la plupart des épreuves, il n'en reste pas moins que chaque joueur et boomerang aura sa particularité (force, angle de lancer, impulsion, etc...).

Ainsi un boom à l'allure extrêmement basique, ou tel boomerang de loisir transformé pourra s'avérer être une "bombe" dans les mains de tel joueur. Une seule chose compte, l'efficacité.

Boomerang
Commentaire sur ce boomerang

Exemple d'un boom pas spécialement fini, fabriqué dans de la résine époxy. Super efficace pour l'épreuve d'accrobatie (Sébastien Guilleux)

Une autre forme plus compliquée mais pas moins efficace (Jérôme Royo)